Actualités

Alpes-Maritimes : - 40% de nouveaux diagnostics VIH entre 2015 et 2018 !
Alpes-Maritimes: - 40% of new HIV diagnoses between 2015 and 2018 !

26/11/2019
>> Le sida recule, continuons le combat ! A quelques jours de la Journée Mondiale contre le sida, ces chiffres sont très encourageants. Tout doit être fait pour consolider et amplifier cette tendance.

Entre 2015 et 2018, le nombre de nouvelles découvertes de séropositivité au VIH a chuté de 40% dans les Alpes-Maritimes. Cette baisse concerne particulièrement les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH). Cette tendance, de par son ampleur, est spectaculaire mais attendue : en effet, depuis 2016, nous savons comment prévenir efficacement les infections par le VIH.
>Tous les outils de prévention existent pour mettre fin aux contaminations
Ces résultats très encourageants valident la stratégie volontariste des acteurs locaux mobilisés, consistant à faire connaître et à déployer largement les outils de prévention diversifiée. Ces données, recueillis par le COREVIH PACA-Est (coordination régionale de lutte contre le VIH, instance de démocratie sanitaire rattachée au CHU de Nice) et confirmés par Santé Publique France, sont le fruit des efforts coordonnés des acteurs (médecins, collectivités, acteurs associatifs…) pour permettre que les personnes issues des groupes vulnérables au VIH connaissent et décident de leurs stratégies de prévention :
• D’une part le dépistage répété dans les populations exposées et encore trop souvent stigmatisées (homosexuels masculins, personnes transgenres, migrants, usagers de drogues, personnes en situation de précarité…),
• D’autre part le déploiement du traitement préventif VIH (PrEP) depuis janvier 2016 pour les personnes séronégatives particulièrement à risque (657 personnes bénéficient ainsi de la PrEP et d’une offre globale de santé sexuelle dans notre département, soit 102 patients pour 100 000 habitants de 15 à 64 ans, un des taux de couverture les plus élevés en France) ;
• La promotion du préservatif
• Et enfin le traitement rapide et efficace des personnes vivant avec le VIH (une personne séropositive sous traitement est indétectable et ne transmet par le virus).

> Atteindre zéro contamination : les défis qui restent à relever


Dans les Alpes-Maritimes (comme dans le reste de la France), les découvertes de séropositivités diminuent chez les HSH nés en France, chez les personnes âgées de 25 à 49 ans et chez les hétérosexuels nés en France. Les contaminations ne baissent pas en revanche chez les HSH nés à l’étranger et sont en augmentation parmi les hétérosexuels nés à l’étranger.
Face à ces résultats, l’ensemble des acteurs du territoire se mobilisent dans le cadre du projet « Objectif Sida Zéro : Nice et les Alpes-Maritimes s’engagent » coordonné par le COREVIH Paca-Est, pour atteindre l’objectif Zéro Nouvelle Contamination d’ici 2030 (www.objectifsidazero.org). Il faut pour cela accroitre le nombre de personnes utilisant la PrEP et maintenir les personnes vivant avec le VIH dans le soin et en bonne santé. Il faut également augmenter et répéter le dépistage du VIH, des hépatites et des autres infections sexuellement transmissibles, auprès du grand public et notamment envers les populations les plus exposées.
Le projet pilote « VIHTEST », lancé depuis le 1er juillet dernier et jusqu’au 30 juin 2020 par « Objectif sida zéro : Nice et les Alpes-Maritimes s’engagent ! » et par « Vers Paris sans sida », permet en ce sens à toutes et tous de faire un dépistage dans tous les laboratoires d’analyses médicales des Alpes-Maritimes et de Paris, sans avance de frais, sans rendez-vous et sans ordonnance.
Contacts Presse

Dr Pascal PUGLIESE,
Président du Corevih Paca Est
Tel 06 60 987 985 – pugliese.p@chu-nice.fr

Erwann Le Hô,
Président du Centre LGBT Nice Côte d’Azur
Tel – 06 72 75 27 22 erwannleho@gmail.com


>> AIDS is retreating, let's continue the fight! With World AIDS Day just a few days away, these data are very encouraging. Everything must be done to consolidate and amplify this trend.


Between 2015 and 2018, the number of new HIV-positive discoveries fell by 40% in the Alpes-Maritimes department, Provence-Alpes-Côte d'Azur - France. This decrease is particularly relevant for men who have sex with men (MSM). This trend, by its magnitude, is spectacular but expected: since 2016, we have known how to effectively prevent HIV infections.
>All the prevention tools exist to stop contamination
These very encouraging results validate the proactive strategy of the local actors involved, consisting in making diversified prevention tools widely known and deployed. These data, collected by COREVIH PACA-Est (regional HIV coordination, attached to the Nice University Hospital) and confirmed by Santé Publique France, are the result of coordinated efforts by stakeholders (doctors, local authorities, associations, etc.) to ensure that people from groups vulnerable to HIV know and decide on their prevention strategies :

- On the one hand, repeated screening in exposed and still too often stigmatized populations (MSM, transgender people, migrants, drug users, people in precarious situations, etc.),
- On the other hand, the deployment of HIV preventive treatment (PrEP) since January 2016 for HIV-negative people at particular risk (657 people benefit from PrEP and a global sexual health offer in our department, i.e. 102 patients per 100,000 inhabitants aged 15 to 64, one of the highest coverage rates in France);
- Condom promotion
- And finally, the rapid and effective treatment of people living with HIV (an HIV-positive person on treatment is undetectable and does not transmit the virus).

> Achieving zero contamination: the remaining challenges


In the Alpes-Maritimes (as in the rest of France), discoveries of HIV infection are decreasing among MSM born in France, among people aged 25 to 49 and among heterosexuals born in France. Contamination, on the other hand, does not decrease among foreign-born MSM and is increasing among foreign-born heterosexuals.
Faced with these results, all the actors of the territory are mobilizing within the framework of the Fast Track Cities project "Objectif Sida Zéro: Nice et les Alpes-Maritimes s'engagent" coordinated by COREVIH Paca-Est, to reach the objective Zero new Hiv transmission by 2030 (www.objectifsidazero.org). This requires increasing the number of people using PrEP and keeping people living with HIV in good health and care. There is also a need to increase and repeat testing for HIV, hepatitis and other sexually transmitted infections among the general public, including most-at-risk populations.

The "VIHTEST" pilot project, launched since July 1st and until June 30th 2020 by "Objectif sida zéro : Nice et les Alpes-Maritimes s'engagent ! "and by "Vers Paris sans sida", allows everyone to be tested in all the medical analysis laboratories in the Alpes-Maritimes and Paris, without advance payment, without an appointment and without a prescription.


D'autres actualités

Objectif Sida Zéro 2018 - 2019